Pretoria doit respecter la R.D.Congo


Après que plusieurs pays de l’Union Européenne aient indiqué hier être prêts à participer à une éventuelle force militaire en soutien à l’Onu pour le déroulement des élections prévues au mois de juin en R.D. Congo, le Ministre sud-africain de la défense est monté au créneau pour déclarer que l’envoi des militaires de l’UE n’était pas nécessaire au Congo. Monsieur Mosiuoa Lokota a ajouté que si une force militaire s’averrait nécessaire au Congo, elle viendrait de la SADC, Communauté de Développement de l’Afrique Australe.

Cette déclaration du fameux Ministre sud-africain est une fuite en avant et ne doit pas laisser indifférents les congolais. Nous avons le devoir de ne pas rester apathiques devant les déclarations politiques de ce genre. Le gouvernement sud-africain est parmi les grands ennemis du peuple congolais. Après avoir participé à la guerre qui a fait 4 millions de morts au Congo, le gouvernement sud-africain s’est investi avec Louis Michel à écarter l’Udps de la gestion du Pays pendant et après la Transition pour piller les richesses du Pays. C’est la fameuse SADC qui a imposé Kabila au pouvoir à Kinshasa, détruit et pillé le Pays. Les congolais ont-ils encore besoin du retour des militaires Zimbabwéens, Namibiens, Angolais et sud-africains pour être humiliés ? C’est une déclaration et une promesse d’un coup d’Etat en faveur de « Kabila ».

Nous demandons à la Direction du Parti et à la fédération Udps en Afrique du Sud de notifier au gouvernement sud-africain d’arrêter ses rêves d’esclavagisme intra-africain au Congo. Nous demandons également à la dynamique fédération Udps Benelux de prendre au sérieux cette déclaration politique du gouvernement sud-africain et de faire une démarche préventive au près de l’EU pour qu’elle ne se laisse pas manu pilée par Louis Michel et l’Afrique du Sud. Autrement, nous nous retrouverons encore envahis au Congo par des militaires de la fameuse SADC, cette fois-ci avec les moyens et les financements de l’UE. Il faut étouffer cette rêve. Les congolais sont un peuple pacifique, on n’a pas besoin des militaires pour aller voter pacifiquement, l’UE a intérêt à demander à l’Onu de se raviser en réouvrant les bureaux d’identification pour permettre à tous les congolais d’avoir le droit de voter. L’exclusion au vote est un crime que l’Onu est entrain de commettre au Congo pendant que dans d’autres pays en conflit comme en Iraq on cherche la participation de tous au vote.

Dieu bénisse mon peuple !


Daniel Ngandu/Italie

danielngandu@hotmail.com