L’Udps projette une marche pacifique le lundi 24 avril prochain 
L’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) tient à ce que les Nations Unies puissent répondre à ses attentes. Et pour bien s‘exprimer, les militants de ce parti politique entendent entreprendre une série des manifestations populaires dans les prochains jours 
Kinshasa , 17.04.2006 | Politics 



L’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) de Etienne Tshisekedi est déterminée à bénéficier d’une suite favorable à son mémorandum adressé à Koffi Annan, le secrétaire général des Nations Unies, le 05 novembre 2005 puis le 22 mars dernier.
Les fédérations de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) de la ville-province de Kinshasa organise une marche pacifique ce lundi 24 avril 2006.

L’information a été rendue publique dimanche dernier au terrain municipal de football Bondo, situé dans la commune de Ngiri-Ngiri. C’était au cours d’un meeting populaire initié par la fédération Udps/Funa, mais empêché par les forces de l’ordre. En effet, dans une lettre adressée aussi bien à l’Hôtel de ville de Kinshasa qu’à l’Inspection provinciale de la police et à la maison communale de Ngiri-Ngiri, la fédération Udps/Funa avait sollicité l’espace précité pour tenir son meeting le dimanche 16 avril 2006.

Arrivés sur le lieu indiqué, les militants de l’Udps se sont vus empêcher de tenir leur activité politique sur ce lieu, par un major de la Police nationale congolaise qui avait derrière lui une vingtaine des policiers. En lieu et place du terrain Bondo, les forces de l’ordre ont proposé aux manifestants un autre emplacement, localisé cette fois-là au croisement des avenues Movenda et Shaba, soit à un pas du terrain Bondo.

La proposition a été rejetée d’un revers de la main par M.M. Edouard Kikuvudi Nsiku et Alex Ndomba Kaputu, respectivement président et vice-président fédéral Udps/Funa. Ces derniers se sont appuyés sur les prescrits de l’article 26 de la constitution qui stipule : « La liberté de manifestation est garantie. Toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air, impose aux organisateurs d’informer par écrit l’autorité administrative compétente. Nul ne peut être contraint à prendre part à une manifestation ». Ainsi donc, le mécontentement et la résistance ont été au rendez-vous de part et d’autre. Toutefois, après quelques temps de divergence de vue, les partisans de Tshisekedi ont dû jeter l’éponge et ont accepté de se rendre à l’endroit leur proposé par la police.

De là, M. Alex Ndomba a pris la parole pour remercier tous ceux qui ont répondu à l’appel de la fédération en venant participer à ce meeting. Il a, par la suite, livré le programme de différentes activités du parti. A l’en croire, les quatre fédérations du parti de la capitale, à savoir celles des districts de la Funa, du Mont Amba, de la Lukunga et de la Tshangu, organisent une marche pacifique à la date du 24 avril prochain. Mais à la veille de cette manifestation populaire c’est-à-dire le dimanche 23 avril 2006, a-t-il indiqué, il sera organisé un match de football. Celui-ci opposera, au terrain Assossa à Ngiri-Ngiri, les membres du secrétariat national du parti à ceux du comité national.

M. Alex Ndomba s’est fait paraphraser par l’Ambassadeur Beltchika, l’un des membres du comité national de l’Udps, qui a demandé aux « Udpsiens » d’être toujours solidaires et unis afin de bien gérer l’après 30 juin 2006.

Eu égard à ce qui précède, l’Udps invite les autorités compétentes à prendre toutes les dispositions sécuritaires usuelles de manière à garantir la sécurité des manifestants, aussi bien lors du match de football qu’au cours de la marche pacifique.

l'heure de la vérité a sonné et tous les vrais combattants de l'UDPS sont entrain de s'organiser pour la réussite des evenements qui nous attendent le 30/06/2006.
N.B: profitons les jours de ce grand match pour soutenir nos dirigeants en leur demandant de passer à la vitesse superieure sur tous les plans et le déballage doit-être relayé par toutes les fédérations afin de barrrer la route à tous les pilleurs de notre économie.Nos efforts doivent être dirigé en un seul but c.à.d la destabilisation du regime des prédateurs de tout bord.

Samy Musampa Batena Babo UDPS/WALLONIE