De : Mpanzu-Nkula Lambert <lambertmpanzunkula@yahoo.fr>
Envoyé : samedi 22 avril 2006 11:08:17
À : sammusampa@hotmail.com
Objet : L'Article : LA FACE CACHEE DE L'ORDRE MONDIAL ACTUEL
Aller au message précédent | Aller au message suivant | Supprimer | Boîte de réception

LA    FACE   CACHÉE   DE   L’  ORDRE   MONDIAL   ACTUEL

D’ aucuns savent  que l’ordre mondial actuel est défini par la charte de l’ONU, et dont les éléments essentiels sont la souveraineté des nations, la sécurité et la justice pour tous les états membres et le respect des droits de l’homme pour tous et par tous. La conjonction de tous ces éléments et leur respect par tous devait permettre aux Nations unies de maintenir la paix et la sécurité internationale. C’est la raison même d’être des Nations unies.

Cet  ordre international n’est pas l’oeuvre des pays faibles, mais plutôt des pays vainqueurs de la seconde guerre mondiale, que nous appelons aujourd’hui les  grandes puissances  tels que les Usa, la Grande-Bretagne, la France, la Chine , la Communauté des états indépendants( ex, Urss) etc…

Cependant, parallèlement à ce nouvel ordre international, qui est censé régir les relations internationales, coexiste un ordre international informel ( la face cachée de l’ordre mondial actuel), très peu connu des pays pauvres et institué par les grandes puissances de ce monde, avant même la création des Nations unies. Cet ordre existe depuis que les grandes puissances se sont lancées à la recherche des matières premières pour alimenter leurs industries.

Si  nous pouvons établir un parallélisme entre ces deux ordres mondiaux, nous dirons que

l’ ordre  international actuel( ordre visible et connu de tous) a pour acteurs principaux, les états membres des Nations unies et les différentes organisations internationales instituées par les Nations unies; tandis que l’ordre international informel(invisible et inconnu des pays faibles) a pour acteurs principaux les quelques 500 plus grandes sociétés multinationales et les différents services secrets des pays riches, dont les agents se croisent dans les artères des villes du monde dans l’hypocrisie la plus respectable, puisqu’ ils ne  portent pas un signe sur leur front pour pouvoir les identifier.

Alors que l’ordre international actuel a pour principe de base la morale, l’ordre international informel se caractérise essentiellement par un renversement des valeurs humaines :  ici le bien est pris pour le mal et vice- versa. La morale est exclue dans les relations internationales, et ce sont désormais les intérêts économiques et géopolitiques qui dictent la conduite de ses acteurs; plongeant ainsi le monde dans un véritable “ état de nature”, décrit par Thomas Hobbès.

“ L’homme ( les multinationales et les services secrets de grandes puissances) est un loup pour l’homme( les pays faibles)”.

Les acteurs de cet ordre occulte se sont arrogés, par la force, le droit d’exploiter l’essentiel des richesses du sol, sous – sol, des mers et océans( pourtant celles- ci ont été  déclarées patrimoine commun de l’humanité par les Nations unies) de notre planète.

Ensuite, cet ordre international informel ne reconnaît pas l’indépendance  des pays africains,  qui  demeurent  des éternels protectorats de leurs puissances colonisatrices.

Ainsi donc, si les multinationales américaines ont besoin du “ coltan”, elles s’adressent à la  Belgique, et non au Congo,  à  qui  l’on ne reconnaît pas une existence juridique effective. N’ayant pas d’ existence juridique, le Congo est donc supposé exister sans avoir des intérêts qui lui soient propres. Ou pour tout dire, le Congo n’a pas d’intérêts à défendre. C’est dans ce contexte que vous pouvez comprendre les prises de position,

contraire aux intérêts légitimes  des congolais, de l’ambassade des Usa  à  Kinshasa.

Et delà, l’on peut se poser la question de savoir si le droit international existe-t-il encore

réellement? Nous répondrons par un “ oui” et un “ non”.

En effet , oui le droit international continue encore d’exister, mais uniquement pour les pays faibles; tandis que pour les puissances de ce monde, ce droit a cessé d’exister, car il ne protège plus leurs intérêts économiques et géopolitiques, disent-elles. Elles se sont donc placées au-dessus du droit international. Leur idéologie est le recours à la la culture du crime et à la corruption pour atteindre leurs objectifs.

D’où le chaos actuel dans lequel  elles ont plongé le monde, par leur non-respect du droit

international.

L’Onu, qui était supposée jouer le rôle d’un gouvernement mondial, a été réduite à sa plus faible expression par les grands de ce monde, dont la tête de file sont les Usa.

Elle n’a pas autorité sur les sociétés multinationales ni sur les services secrets des grandes puissances. C’est un monde à part, un véritable monde du ténèbre où tout est secret. C’est le monde des invisibles où l’on ne sait pas qui fait quoi, quand et comment?

C’est dans ce contexte qu’il faut placer l’invasion de l’Irak par les Usa et leurs alliés, malgré l’opposition des Nations unies. C’est du “ terrorisme étatique” pratiqué par ceux-là même qui  mènent une guerre(imaginaire) généralisée contre le terrorisme( imaginaire) international. Sous prétexte d’aider l’Irak à se démocratiser et à se débarrasser des armes de destruction massive, les Usa et leurs alliés ont systématiquement violé le droit international, qu’ils ont institué eux-mêmes, et qu’ils sont censés controler l’applicabilité par tous les états membres des Nations unies.

La démocratie  que  les Usa et alliés ont prétendu implanter en  Irak s’appelle le” pétrole”

( une drôle de démocratie). En effet, après s’être assurés le contrôle des ressources pétrolières d’Arabie Saoudite, du Koweit, de la Jordanie etc, les américains veulent prendre , par la force, le contrôle d’ immense réserves pétrolières d’Irak.

Demain, ils seront en Iran, et après demain en Syrie( après la Syrie, ils iront chercher du pétrole au ciel, auprès de Dieu).

C’est de cette même  manière que l’Union européenne finance la transition en RDC, non pour de raison humanitaire, mais au contraire, pour raison essentiellement “INHUMANITAIRE”.

A partir de cette situation d’Irak, les congolais peuvent facilement comprendre maintenant le “ terrorisme étatique “ que la Belgique pratique en RDC, avec la bénédiction de l’Union européenne et de l’Administration Bush.

Cependant, il y a lieu de faire observer que, ce” terrorisme étatique” belge au Congo , date d’avant la création des Nations unies, donc avant l’actuel ordre international.

Son initiateur est le roi des belges Léopold II, considéré par plusieurs historiens comme

étant l’un des plus grands “ criminels” que l’humanité n’a jamais connu.

Pour bien comprendre les origines du drame congolais que nous vivons aujourd’hui,

lisez cet extrait du discours de Léopold II, en 1883, devant les missionnaires qu’il

avait  envoyés au Congo :

"Révérends pères et chers compatriotes, la tâche qui vous est confiée est très délicate à remplir et demande beaucoup de tact. Prêtres, vous allez certes pour l'évangélisation, mais cette évangélisation doit s'inspirer avant tout des intérêts de la Belgique.

Le but principal de votre mission au Congo n'est donc point d'apprendre aux nègres à connaître Dieu, car ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à un Mundi, un Mungu, un Diakomba et que sais-je encore; ils savent que tuer, voler, coucher avec la femme d'autrui, calomnier et injurier est mauvais. Ayons donc le courage de l'avouer. Vous n'irez donc pas leur apprendre ce qu'ils savent déjà.

Votre rôle essentiel est de faciliter leur tâche aux administratifs et aux industriels. C'est dire donc que vous interpréterez l'Evangile d'une façon qui serve à mieux protéger nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire ,vous veillerez, entre autre, à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leur sol et sous-sol, pour éviter qu'ils s'y intérressent, qu'ils ne nous fassent pas la concurrence meurtrière et rêvent un jour de nous déloger.

Votre connaissance de l'évangile vous permettra de trouver facilement des textes recommandant aux fidèles d'aimer la pauvrété, tel par exemple"HEUREUX LES PAUVRES CAR LE ROYAUME DES CIEUX EST A EUX. IL EST DIFFICILE AU RICHE D'ENTRER AU CIEL". Vous ferez tout pour que les nègres aient peur de s'enrichir pour mériter le ciel. Vous devez les détacher et les faire mépriser tout ce qui leur procurerait le courage de nous affronter. Je fais allusion ici principalement à leur fétiche de guerre. Qu'ils ne prétendent point ne pas les abandonner et vous, vous mettrez tout en oeuvre pour les faire disparaître.

Votre action doit se porter essentiellement sur les jeunes afin qu'ils ne se révoltent pas. Si le commandement du Père est conducteur de celui des Parents, l'enfant devra apprendre à obéir à ce que lui recommande le Missionnaire qui est le père de son âme. Insistez particulièrement sur la soumission et l'obéissance. Evitez de développer l'esprit critique dans vos écoles. Apprenez aux élèves à croire et non à raisonner.

Ce sont-là, chers compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez.. Vous en trouverez beaucoup d'autres dans les livres qui vous seront remis à la fin de cette séance. Evangélisez les Nègres à la mode des Africains, qu'ils restent toujours soumis aux colonialistes blancs. Qu'ils ne se révoltent jamais contre les injustices que ceux-ci leur feront subir. Faites leur méditer chaque jour" HEUREUX CEUX QUI PLEURENT CAR LE ROYAUME DES CIEUX EST A EUX". Convertissez toujours les Noirs au moyen de la chicotte.

Gardez leurs femmes à la soumission pendant neuf mois afin qu'elles travaillent gratuitement pour vous. Exigez ensuite qu'ils vous offrent en signe de reconnaissance des chèvres, poules, oeufs, chaque fois que vous visitez leurs villages. Faites tout pour éviter à jamais que les Noirs ne deviennent riches.

Chantez chaque jour qu'il est impossible au riche d'entrer au ciel. FAITES LEUR PAYER UNE TAXE CHAQUE SEMAINE Á LA MESSE DU DIMANCHE. UTILISEZ ENSUITE CET ARGENT PRÉTENDUMENT DESTINÉ AUX PAUVRES ET TRANSFEREZ AINSI VOS MISSIONS Á DES CENTRES COMMERCIAUX FLORISSANTS. Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bons détectives pour déterminer, auprès des autorités investies du pouvoir de décision, tout Noir qui a une prise de conscience. “ Tiré du journal camerounais” Le reformateur chrétien no.004, p. 11 )

L’exploitation du Congo fut le plus grand crime contre l’humanité jamais commis dans l’histoire de l’humanité, a écrit Sir Arthur Conan Doyle, dans Letters to the press, 1909.

La véracité de cette déclation de Léopold II a été implicitement confirmé par Louis Michel, alors ministre belge des affaires étrangères, en se fâchant et en s’opposant à la publication  du documentaire programmé par les “ Deux” , intitulé “ Les crimes de Léopold II au Congo.

Pour mémoire, entre 1895  et 1908, le Congo, notre pays, était une propriété privée du roi

des belges Léopold II. Dans le documentaire, le professeur congolais Elikia M’boloko, un historien de renommée internationale, a dit que 10 millions des congolais avaient perdu leur vie à cause du mauvais traitement dont ils étaient l’objet de la part de Léopold II et de ses agents.

Et  sous la pression de l’actuelle maison royale belge et d’un communiqué de presse d’un Louis Michel au bord de l’apoplexie, la VRT, qui a aussi diffusé le film, a coupé un commentaire faisant le parallèlisme entre la colonisation de Léopold II et le génocide hitlérien( Tony  Busselen, 7.4.2004).

Cette situation initiée par Léopold II se poursuit  encore aujourd’hui  avec la participation des invités, non seulement au festin ,mais aussi et surtout, au “ carnage”. Les invités d’honneur sont l’Union européenne et la Monuc. Le carnage a fait environ 5 millions de morts  depuis le coup d’état de LD. Kabila, commandité par la Belgique.

Puis pour vous donner une idée assez  claire de la face cachée  de  l’ordre mondial actuel, lisez et réfléchissez encore sur les déclarations de ces différentes personnalités :

-Le général russe  Leonid  Ivashov : “ Le terrorisme international n’existe pas”.

Le général Leonid Ivashov était le chef d’état-major des armées russes au moment des attentats du 11 septembre 2001. Ayant vécu les événements de l’intérieur, il donne une analyse très différente de celle de ses homologues états-uniens, il explique que le terrorisme international n’existe pas et que les attentats du 11 septembre sont une mise en scène. Ce que nous voyons n’est qu’un terrorisme instrumentalisé par les grandes puissances et qui n’existerait pas sans elles. Plutôt que de feindre une « guerre mondiale au terrorisme », il avance que la meilleure manière de réduire les attentats se situe dans le rétablissement du droit international et la coopération pacifique entre les États aussi bien qu’entre leurs citoyens..(Par le général Leonid Ivashow/Bruxelles, 9 janvier 2006 / Voltaire, édition internationale).

            -Andreas von Bulow:   

Andreas von Bülow est avocat. Il fut parlementaire (social-démocrate) pendant 25 ans, secrétaire d’État et ministre. Au Bundestag, il siègea à la Commission de contrôle parlementaire des services secrets où il mit en lumière le rôle de la CIA dans diverses opérations criminelles qui endeuillèrent l’Allemagne au cours de la Guerre froide. En 2002, il publia une enquête sur les attentats du 11 septembre 2001, dans laquelle il attribue cette action terroriste à une faction des services secrets (...)

-Philip  Berg :

Il est ancient attorney général adjoint de Pennsylvanie. Il est avocat de familles de victimes des attentats du 11 sept. 2001 selon lesquelles ces crimes ont été commandités et organisés depuis la Maison-Blanche et l’état-major interarmes.

Il est également l’avocat de témoins qui attestent que les tours du World Trade Center ont été détruites au moyen de charges explosives placées à l’avance dans les bâtiments. En leur nom, il a ouvert une procédure judiciaire au tribunal de New York contre l’équipe Bush, pour assassinat en bande organisée.

-Silvio  Berlusconi :

Faisant allusion à l’attentat de Madrid, il a déclaré : “ c’est une opération qui doit avoir été pensée par des esprits très sophistiqués.

Voilà pourquoi, je ne crois pas qu’une chose de ce genre ait été organisée, planifiée et réalisée par trois ou quatre Bédouins d’Al- Qaeda “.

-Parlant des relations entre l’Onu et l’Afrique, Védrine Hubert, ancien ministre français des affaires étrangères avait déclaré ;”  L’Onu, cette organisation qui ne

concerne en rien les africains, car née des cendres de deux guerres Occidentalo-

Occidentales, n’est qu’un camouflage, un masque qui sert de caution aux puissances colonisatrices pour couvrir leurs exactions sous le sceau de la respectabilité. Une organisation de vampires dans laquelle des accords sont passés entre membres pour sucer du sang. C’est ainsi que tel crime ne sera pas décrié par un des gourus( c’est- à -dire les grandes puissances) lui permettant de commettre le sien ailleurs, nous parlerons de Neutralité de forfeits par accords. D’ailleurs pourquoi, si ce machin est censé représenter toutes les nations, les Africains n’occupent-ils aucun siège décisionnel? Il serait temps que les Africains commencent à interroger ce qui leur apparaît comme des évidences.”

Deux  constats amers se dégagent de ce qui précède :

1.      En assayant de comprendre la face cachée de l’ordre mondial actuel, nous constatons, non sans regret, que la situation que nous vivons au Congo entre dans la logique “ illogique” de grandes puissances  qui dominent ce monde. La violation du droit international leur permet d’avoir accès  à toutes les ressources minières dont elles ont besoin, dans n’importe quel coin du monde, et que les congolais ne peuvent pas espérer obtenir le renversement de la situation actuelle, en comptant sur la bonne foi de ces mêmes puissances, représentées en RDC par l’Union européenne et la Monuc. Nous avons dit qu’il n’ y a pas de “ morale” dans la défense de leurs intérêts, pour elles,

-misère des congolais ?  connait pas!

-génocide des congolais?  connait pas!

- marches pacifiques des congolais?  connait pas!

-Seuls leurs intérêts comptent, et rien de plus. Qu’on ne se fasse  plus d’illusion!

Que l’insécurité dans l’Est du pays, le référendum, la nouvelle constitution et le processus électoral de façade en cours , ne sont qu’une” mise en scène” pour distraire  et intimider les congolais, et non un chemin vers l’établissement d’un véritable état de droit en RDC.

Ce qui est regrettable , c’est le fait  que cette mise en scène de la communauté internationale( sociétés multinationales& services secrets occidentaux)  coûte la vie à des milliers d’ innoncents congolais. Vraiment , c’est vrai que dans l’ordre international informel, il n y a pas de morale.

Les congolais ont maintenant une idée précise de ce que vaut moralement  Louis Michel( la Belgique) et ses acolytes du gouvernement de transition, dont le chef de file est mr. Kanambe.

Que faire donc à ce niveau pour, ne fût-ce que, arrêter le “ carnage”?

Il faut résister, résister et résister toujours.

Pour faire tomber un baobab,il faut s’attaquer sur ses racines, et non sur ses branches. Le baobab symbolise le drame congolais, tandis que ses racines s’appellent la Belgique. Ne dit-on pas qu’il faut couper le mal dans sa racine?

Mais  comment?

En exerçant une forte pression sur  leurs intermédiaires  Louis Michel  et  mr. Kanambe, comme la  pression que L’UDPS avait exercé sur  Mobutu.

Résultat?  Mobutu était lâché par ses protecteurs occidentaux.

Leurs principes s’appliquent à tous. Si  elles  constatent que Louis  Michel (ou la Belgique) a perdu toute pédale au  Congo, les grandes puissances vont l’abandonner, comme ils ont abandoné Mobutu, pour traiter avec un autre intermédiaire.  Les amitiés ne sont pas permanentes , seuls leurs intérêts le sont, disent-elles.

Souvenez-vous que les Usa ont oublié aujourd’hui que, c’est au Katanga,

qu’ils ont trouvé l’uranium qui leur a permis de fabriquer la bombe atomique,

grâce à laquelle, ils avaient gagné la seconde guerre mondiale, pour demeurer insensibles à  la misère des congolais!

La pression sur Louis Michel devra se faire de la manière suivante:

Indentifiez et localisez tous ses intérêts économiques au Congo et marchez dessus. Il faut donc les saboter. Il semblerait qu’il possède une société de diamants au Kasai? Cette société ne vaut pas plus que les 5 millions des congolais qui sont morts et qui continuent de mourir encore aujourd’hui.

Il faut prendre cette société en charge, c’est- à- dire la piller ou l’incendier.

Il faut frapper là où ça fait plus mal!

Si les congolais parviennent à saboter les intérêts de Louis Michel au Congo,

il est certain que les multinationales vont l’abandonner, par peur que cette même situation leur arrive. Sans une telle pression, il est impossible de renverser la situation actuelle.

Ensuite, il est important que les congolais comprennent qu’ils doivent donner

de” preuves” qu’ils souffrent,  qu’il y a ingérence flagrante de la Belgique dans la cuisine congolaise, qu’ils veulent que le pays soit gouverné par des nationalistes congolais,  qu’ils veulent une réelle démocratie  au Congo…etc…etc…Ne pas donner des preuves signifie tout va très bien.

Mais comment donner des preuves?

En opposant une farouche résistance contre tout ce qui est négatif , par exemple, ne pas aller aux élections , car le processus est déjà vicié d’avance.

Vous appelez cela “incitation à la violence”?

Non, pas du tout, cela s’appelle ‘”  entrer dans la peau de l’adversaire”, c’est-

à- dire suivre son exemple, et si  cet exemple est un acte criminel, alors mon adversaire qui l’a montré est un criminel, et doit donc être traité comme tel.

Cela s’appelle aussi  “ utiliser le moyen que l’adversaire utilise pour nuire”.

Qui ne sait pas que l’ordre international actuel porte la violence en germe?

Répondre la violence par la passivité comme le font les congolais aujourd’hui,

c’est encourager les autres à persister dans le mal.Or, il faut les aider , par la violence qu’ils utilisent eux-mêmes pour nuire aux 60millions des congolais, à se démarquer du mal.

Si les Irakiens ne répondaient pas à  la violence américaine et alliés par la violence, personne ne saurait que les armes les plus sophisquées du monde sont impuissantes devant la détermination d’un peuple à se libérer de

l’esclavagisme et de la barbarie de ceux qui violent le droit international.

Louis Michel n’incite pas à la violence, mais pratique la violence.

“ Où est  L.D. Kabila”?

Nous n’incitons donc pas à la violence, mais comme les pilleurs du Congo, nous défendons nos intérêts, par le moyen qu’ils nous ont montré, c’est- à- dire la violence. Et, c’est  pour cela que ça marche bien en Irak.

Cette sorte de pression sur Louis Michel pourrait avoir comme résultat, l’acceptation de l’idée d’une concertation politique entre tous les acteurs politiques congolais avant les élections, ou l’arrêt du processus électoral en cours.

2.      Il est temps que les congolais comprennent que la Belgique est, si je peux m’exprimer ainsi,” la boîte de  Pandore”, d’où viennent tous les mots dont souffrent notre pays, depuis Léopold II  jusqu’ aujourd’hui avec Louis Michel.

Pour avoir accès à “ la  cour de grands de ce monde”, la Belgique utilise une seule et même réthorique  à  savoir “  l’homme congolais est  incapable de prendre en  charge sa destinée “  ou  mieux “ la classe politique  congolaise est  incapable de diriger  le Congo”.  Mais cette classe politique congolaise a été formée dans les laboratoires politiques de Bruxelles. Telle mère, telle fille!

Cette  musique  belge  fait gripper les appareils de  musique les plus sophistiqués du  monde. Elle est devenue “ injouable”.

La vérité est que, c’est la colonisation belge qui a divisé les congolais.

En exploitant la politique de diviser pour mieux régner, la  Belgique  a  creusé  la  tombe    sera  ensevelie  le  moribond  Congo  dans les mois qui viennent, si les congolais continuent  à ” adorer” la culture de la passivité. Parce qu’après avoir  réussi  à opposer  les vrais  congolais entr’eux,

maintenant la Belgique  est entrain d’ opposer  les vrais  congolais  aux  congolais par  procuration belge(from Rwanda, Burundi, Ouganda, Tanzanie, Zambie etc..) qui sont devenus très nombreux  dans la classe politique congolaise( Pensez aux Kamhere, Malu Malu, Ruberwa  dont l’arrogance donne du  vertige) et  dans l’ Est du pays.

Pourtant sans l’ingérence belge, les congolais sont capables de s’entendre .

Ils peuvent  maintenir la cohésion entre’ eux  et travailler ensemble pour affronter  ce  monstre ( la Belgique)  qui a élu domicile  sur  le sol  de  leurs ancêtres depuis plus d’un siècle, afin qu’ils puissent jouir, dans la paix, du fruit d’immenses ressources que recèle  le sous-sol congolais.

De titre  provocateur et injurieux dans la presse locale comme “ le gouvernement belge compatit au malheur des victimes des récentes pluies qui se sont abatties sur Kinshasa”, provoque de graves crises d’hypertension, si l’on sait que, la Belgique va “ voler”  le coltan  à  l’Est  du Congo ,et  le vend  aux agents des multinationales qui peuplent  les hôtels de Kigali, et avec cet

argent, elle vient donner un “don” ( emprunt à rembourser avec intérêt) aux congolais sinistrés de Kinshasa.  Quelle injure au  peuple congolais?

C’est pourquoi tous les congolais doivent mettre de côté leur divergence de vues  pour  organiser la résistance  contre la Belgique. Le pays doit être libéré à tout prix.

Il est vrai que le Congo ne peut pas se développer  d’une manière autarcique, mais ,  il doit être libre de se choisir ses partenaires, sans intermédiaire  d’un quelconque pays d’Europe. Le Congo ne peut plus continuer de dépendre des pays pauvres d’Europe comme la Belgique, la France ou  le Portugal. Ces trois pays pauvres d’Europe, sans le terrorisme étatique qu’ils pratiquent dans leurs colonies permanentes d’ Afrique, depuis plus d’un siècle, par la classe politique locale interposée, ne joueraient aucun role significatif dans les relations internationales actuelles. Ils seraient l’ombre d’eux-mêmes malgré leur arrogance. Il y a arrogance parce qu’il y a les ressources minières d’Afrique.

Compte-tenu de ses immenses ressources naturelles et humaines, le Congo a besoin de s’appuyer sur de vraies puissances économiques comme les Usa, le Canada, le Japon ou la Chine, mais pas sur un pays très pauvre comme la Belgique, qui ne vit que de ses manigances qui  tiennent lieu des matières premières. Si  elle n’exécuse pas sa chanson   intitulée “ la classe politique congolaise est  responsable  du drame congolais”, elle ne peut pas  être

écoutée dans les relations internationales.

Les soi-disant relations privilégiées que le Congo entretient avec la Belgique permet, à celle-ci, de bien commettre ses crimes économiques et politiques au Congo.  Les relations belgo-congolaises  ont  un caractère “ funeste” pour les congolais. Il faut  qu’elles prennent fin immédiatement  si  nous voulons sauver  notre pays.

Enfin la médiation africaine est une bonne affaire, mais il faut savoir que toute médiation qui sera menée par un leader d’une colonie française ou portugaise d’ Afrique, sera orientée vers le maintien du statu quo actuel, et non ouvrir la voie a une remise en question du plan belge sur le Congo.

Le président Sasou, par exemple, peut bien avoir la bonne volonté d’aider les congolais, mais sachez que lui-même dépend  de  Jacques Chirac, chef de file

de marchands européens du crime au Congo, section  France. Vous savez comment il a soutenu jusqu’à la dernière seconde le régime agonissant de Mobutu. Et , il a déjà choisi mr. Kanambe comme son candidat au scrutin présidentiel congolais.

Un homme indépendant et libre comme Mandela serait l’homme idéal pour

aider les congolais en ce moment précis, mais il va rencontrer le refus de la Belgique, de la France et du Portugal. En dehors du continent, c’est le

Vénézuéla qui est le mieux placé , car ce pays ne dépend pas des américains.

Je persiste et signe donc que,  toute démarche visant à inclure la Belgique, la France ou le Portugal dans la solution de la crise congolaise sera condamnée à l’échec, autrement dit au pourrissement de la situation( tel que le remplacement de la dictature de Mobutu par celle de LD Kabila).

L’heure n’est plus au doute, mais à l’organisation de la résistance, et rien que la résistance.

La rupture immédiate, inconditionnelle et totale avec la Belgique devra être

au centre des conversations de tous les nationalistes congolais. Le contraire

serait nous souscrire indéfectiblement à  “ l’éternelle soumission” et obéissance à la Belgique ,et donc  nous préparer, le coeur entre les mains, à assister au démembrement  de la RDC pendant la troisième  république, conformément au  plan belge  et associés.

Pour terminer, je vous rappelle ce que vous savez déjà :  Léopold II  proclama son intention de civiliser le Congo en l’ouvrant au christianisme et

au commerce, et de protéger ses habitants de l’esclavage pratiqué par certaines tribus arabes. Pourtant ce fut” l’apocalypse” pour les congolais.

Un “ holocauste oublié de 10 millions de morts” entre 1880 et 1920 a écrit

Adam  Hochschild ( Les fantômes du roi Léopold II ). L’Union européenne,

téléguidée par Louis Michel, marche sur les traces de Léopold II.

Le  Congo restera-t-il  un “  protectorat  belge  à  perpétuité “?

A chacun de nous  de répondre à cette question.

Réfléchissez aussi sur la justification idéologique de la colonisation :

“ L’homme blanc doit remplir une mission, propager la civilisation, c’est-à –dire celle de l’Europe, parmi les races inférieures, chez les “ sauvages”.

( Ernest  Rénan , La Réforme intellectuelle et morale, 1871).

                                                                                                       

Lambert  Mpanzu-Nkula.