De : Bwalema Wazira <bwalemaw@yahoo.fr>
Envoyé : samedi 6 mai 2006 16:23:38
À :
sammusampa@hotmail.com
Objet : Appel aux combattants de la liberté

| | | Boîte de réception


Aux Combattants de la Liberté

Il est temps que tous ceux qui veulent sauver le Congo comprennent que heure n’est plus ni aux symbolisme, ni aux simples menaces mais plutôt à une action décisive et de grande envergure, en même de faire fléchir les ennemis de notre nation qui sont nombreux mais coalisés, farouches et déterminés à achever la descente de notre peuple en enfer.
Le moment est mal choisi pour des actions symboliques tel que le drapeau rouge préconisé par « Mwana Congo » ; il en est de même du nième appel aux négociations sous l’égide de l’ Union Africaine lancé par le Comité National de l’Udps.
Les actions symboliques, le camps ennemi s’en moque tout comme Mobutu se moquait de nos marches et villes mortes. Les appels aux négociations, les tenants du statu quo ne s’en offusquent pas, leur œuvre marchant comme sur des roulettes, qui vous dit qu’ils ont du temps à perdre avec vous ?
La situation politique actuelle a été prévisible tout comme l’est celle d’après les fameuses élections si rien n’est fait pour faire dérailler la machine et faire prendre au pays une autre direction.
Beaucoup d’entre nous ont parlé et écrit pour prévenir la situation actuelle mais nous n’avons pas été entendus.
Qui n’a pas vu l’abbé Malus venir vers pour s’asseoir sur le trône jadis occupé par monseigneur Monsengwo ? De même que la duplicité de ce dernier fit chavirer la dynamique de la CNS, de même la complicité du premier ragaillardi et affermit la dynamique de Sun City. Je n’en veux pas à monseigneur qui, par bonheur semble revenir à la raison aujourd’hui, je rappelle simplement un fait historique. George Santayana a écrit : » Those ho canot remembrer te pas are condemned to repeat it. » ("Ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le répéter »).
Qui n’a pas vu l’Udps en dehors des « élections » de Kimalumalu? L’ »auto exclusion » était organisée au vu et au su de tout le monde.
Qui ne sait pas voir kanambe aux affaires en janvier 2006 ?
Qui ne sait pas imaginer déjà les écrits du Docteur Mpuila sur les erreurs techniques de la Cie et les détails de la fraude électorale ?
Qui ne sait pas prédire la satisfaction de la Communauté internationale, l’Union Africaine, … suite à l’organisation réussie des élections en RDC ?
Je répondrait : il n’ y a que les aveugles qui ont pas vu ce qui est arrivé et qui ne voient pas ce qui vient.

Il est superflu et c’est une preuve cécité politique que de s’attendre à ce que, de bons cœur, vos ennemis politique vous ouvrent la porte du pouvoir à leur détriments.
Point n’est besoin de le répéter : « Le pouvoir ne se donne pas, il s’arrache ».
L’Udps doit cesser de réclamer des négociations à ses ennemis adversaires et sous l’égide de leurs complices qu’ils soient passifs ou actifs. Que peut bien faire Denis Sassou Nguesso à l’encontre de la volonté de Chirac qui l’a placé sur le fauteil présidentiel à Brazza ?
Que faut – il donc faire ? Me direz-vous.
Je voudrais d’abord énoncer ce que nous devons cesser de faire avant d’abonder sur les actions à déclencher.

Actions à préconniser

1. Il faut cesser de considérer le train kimalumalu comme l’absolu pour la vie du pays.
2. Il faut cesser de réclamer les négociations et plutôt songer à l’organisations des assises politiques devant faire le constat final de la formule issue de Sun City et définir l’orientation politique à donner au pays.
3. Ces assises seront organisées par les forces politiques et sociales du pays qui sont déterminées à voir notre pays sortir du bourbier actuel.
4. Sont exclus d’office :
- Toutes les organisations faisant parties des institutions fantoches actuelles et leurs membres.
- Tout individus ayant posé sa candidature à la parodie d’élection.
- Tout individu et toute organisation ayant affiché ouvertement son appui au processus démocratique actuel.
- Tout individu à nationalité douteuse ou de nationalité étrangère ayant tenté d’usurper la nationalité congolaise. Sera concerné toute personne suspectée dans ce sens et toutes les organisations dirigées par cette catégorie d’individu.
Nous n’avons que faire des traîtres, marionnettes, mouchards, espions et de tous ceux qui raffolent de manger à tous les râteliers.
A ce stade chacun doit ouvertement choisir son camp.
5. L’Udps, fer de lance de la lutte pour l’instauration de la démocratie
devra battre le rappel des troupes, de rassembler les forces avec tolérance en évitant d’exclure quiconque exprimant sa sympathie (exception faite des cas énumérés au point 4).
6. Point n’est besoin de médiation ou de patronage des assises par des organisations et organismes internationaux dont les agendas sont différents de ceux de notre peuple. Nous allons nous retrouver entre congolais pour parler du Congo. Tout ami qui nous se sait proche de nous et qui exprimera l’envie d’être présent verra la porte ouverte devant lui. Des personnalités étrangères peuvent êtres invitées, des pays amis peuvent aussi l’être mais pas en qualité de leur appartenance à une organisation régionale (Union Européenne, Union Africaine, Union….) ou à un organisme quelconque (Onu, …).
7. La presse nationale et internationale sera invitée et non suppliée de couvrir les manifestations.
8. Du financement
Les congolais doivent être invités à soutenir cette initiative.
L’appel sera lancé à tous les congolais à travers le pays et à travers le monde pour financer cette opération.
C’est un défi à lancer aux congolais. Si les autres ont pu trouver $50000 et $5000 pour appuyer leurs candidatures et Dieu seul sait combien pour la campagne électorale, ceux qui aiment le Congo devront aussi prouver de quoi ils sont capables. La porte ne sera pas fermée à tout ami d’une autre nationalité qui aimerait nous assister mais l’accent sera mis sur la contribution des congolais.
9. Dans le cadre de ces assises, sauf dans l’énoncé des motifs, aucune mention ne sera faite des termes tels que CIA, Cie et aucune référence ne sera faites aux institutions du pays en les entachant des noms des usurpateurs actuels.
A suivre………………


Wazira Bwalema
Kindu RDC
bwalemaw@yahoo.fr