Scandale à Bruxelles:

Une des femmes de Zacharie Bababaswe ainsi que ses deux enfants légitimes placés au centre ouvert des réfugiés de Petit Château à Bruxelles.

Alors que Bababaswe s'est tapé le luxe de filmer les congolais du centre fermé de Vottem près de Liège, sa première femme qu'il a abandonnés à Kinshasa ainsi que ses deux enfants sont placés au centre pour réfugiés de Petit Château à Bruxelles.

Situé en pleine ville de Bruxelles, ce centre accueille des réfugiés politiques de toutes les nationalités.

Zacharie Bababaswe étant né à Namur lorsque son père était en mission de service militaire en Belgique,il est étonnant que ses enfants légitimes soient placés dans un centre pour les réfugiés. La loi belge est explicite pour toute personne née en 1964 sur son territoire, a d'office droit à la nationalité ainsi que ses enfants légitimes.

En outre, en battant campagne pour mettre fin à l'immigration clandestine en Belgique, Zacharie BABABASWE devrait prêcher par l'exemple. Il est contradictoire de constater qu'au même moment, le "journaliste professionnel avec carte de presse" s'arrange de faire sortir les siens de la Rdc en les jetant sur la voie d'immigration clandestine qu'il est entrain de combattre.

Dans le magazine que nous lançons sur le marché dans les délais proches, nous reviendrons avec force détail sur ce dossier qui fait couler tant d'encre et de salive à Matonge de Bruxelles.

Il sied de signaler que lors de son dernier séjour à Bruxelles,le 22 juillet 2006,Zacharie Bababaswe s'est réfugié chez sa soeur cadette car devenu persona non gratta à son lieu de cache habituel à Waterloo,chez une basketteuse.

En outre, contrairement à ses habitudes,il n'a pas fait la ronde des restaurants et cafés de Matonge de Bruxelles pour vanter ses biens. Mais il a reconnu, au téléphone, être le directeur de campagne de Joseph Kabila.

L'émission tant promise par Zacharie Bababaswe en pleine Matonge de Bruxelles dans laquelle il devrait tailler en pièce jean willy Bondjala n'a pas eu lieu.

Bababaswe,le "meilleur journaliste de la Rdc" a juste contacté certains congolais de Belgique par téléphone pour leur annoncer qu'il préfère ne plus réagir aux articles de Jean willy Bondjala tellement des vérités crues et nues publiées l'ont désarmées. Réaction étonnante pour le journaliste spécialiste des injures et de mensonges, lui qui avait promis la victoire.

Dossier à lire bientôt.

Jean Willy Bondjala

Grand Reporter