RTL-TVI, RTBF : Pas d’images de la mobilisation de la diaspora congolaise contre Joseph kabila
On le savait, l’annonce de l’escale en Belgique du sanguinaire Joseph Kabila en partance pour le siège de l’O.N.U à New York allait susciter un choc au sein de la diaspora congolaise établie sur l’espace Schengen. Celle-ci a voulu le faire savoir à travers une manifestation de grande envergure contre laquelle les autorités belges ont opposé un refus catégorique. Ce refus a été la confirmation d’une démocratie à deux vitesses, la loi capitaliste des intérêts avant tout, prenant les pas sur la liberté d’expression et d’opinion des populations frustrées.

Si les autorités belges ont foulé aux pieds ce droit démocratique à l’expression, la presse télévisuelle ne l’a pas rétablie non plus. La RTBF comme La RTL - TVI dans leurs journaux télévisés du dimanche 23 septembre dernier se sont limitées à la diffusion des images de l’accueil de Joseph Kabila à l’aéroport militaire de Melsbroek sans faire allusion à la mobilisation de la diaspora congolaise à Ixelles (Matonge) ni à en montrer les images. Et pourtant, au nom de la liberté d’expression dont elles sont le miroir, ces deux chaînes pouvaient bien glaner ça et là les opinions des congolais résidants en Belgique opposés ou non à cette escale, même si l’autorisation de manifester leur a été refusée.

Actualité oblige, ces derniers jours, ces deux chaînes ont diffusé justement les images des manifestants contre la présence à New York du président Iranien Amadhinejad. défenseur farouche d’un Iran déterminé à faire usage du nucléaire à des fins autres que civils. Aux informations de 19h°° et 19h 30 respectivement sur ces deux chaînes défilent les images des moines birmans soutenus par la population birmane dénonçant la précarité sociale, les méthodes dictatoriales insupportables de la junte militaire au pouvoir. Pourquoi alors avoir ignoré la mobilisation de la diaspora congolaise contre Joseph Kabila commanditaire du massacre ou encore de tueries de plus de 500 congolais entre janvier et mars 2007, de la traque des opposants, du bâillonnement de la presse locale… ?

Il ne s’agit pas de comparer ces manifestations aussi justes à celle aussi justifiée projetée par la diaspora congolaise établie sur l’espace Schengen visant à protester et dénoncer l’accueil d’un sanguinaire notoire en la personne de Kabila. Il s’agit plutôt de dénoncer le traitement à deux vitesses par les deux chaînes belges précitées, des événements se rapportant à l’expression par les peuples de leur liberté à exprimer leurs frustrations publiquement.

Ainsi, il paraît judicieux que la RTBF comme la RTL – TVI tendent aussi leurs micros aux congolais de la diaspora opposés au régime Kabila chaque fois qu’il sera question de parler du Congo. Ce serait une manière pour elles de jouer pleinement le jeu démocratique de l’équité dans la distribution de la parole. En privilégiant un seul son de cloche, celui du sanguinaire Kabila, sa bande et ses mentors occidentaux, ces deux chaînes se muent en caisse de résonance d’une démocratie tronquée, amputée…

Démocratie oblige, il appartient donc à RTBF et RTL – TVI à rétablir l’équité. Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour mieux faire.

Blaise B Mantoto
Courriel : bula­_mantoto@yahoo.fr