TSHISEDI---REP-BANQUE-MONDIALE-CHEIKFITANEWS-P1015462

Vendredi 27 mai 2011, Etienne Tshisekedi, Président du parti congolais d’opposition a clôturé son marathon de la semaine par trois face à face :

-         Avec les ONG

-         Avec la mission de la banque mondiale près des institutions européennes

-         Avec la presse. Madame Colette Braeckman d’abord et enfin au Press Club Brussels Europe, sis 95 rue Froissart. Une centaine de compatriotes dont plusieurs combattants ont tenu à écouter celui les organisateurs ont, dans leur présentation,  qualifié de « Mandela congolais.»

Deux hautes personnalités sont venues ce jour rejoindre le staff de monsieur Tshisekedi :

Jacquemain Shabani Lukoo, Secrétaire Général du parti, et Valentin Mubake, conseiller politique de monsieur Tshisekedi.

Comme lors des précédentes rencontres, les principaux points abordés ont été :

Le processus électoral en cours en RD Congo. Etat des lieux, difficultés, inquiétudes, appui attendu des partenaires, unité de l’opposition, programme de l’UDPS ainsi que de ses partenaires de l’opposition, une fois au pouvoir.

 

Quel bilan pour cette première semaine ?

Comme un ouvrier, Etienne a été occupé durant au moins huit heures par jour, se contentant à peine d’une tasse de thé ou d’un verre de jus de fruits et parfois d’un croissant.

Les messages martelés :

-         L’implication des partenaires pour assurer au peuple congolais des élections libres, transparentes et dans la paix.

-         Les aspirations profondes du peuple congolais pour un véritable changement via une alternance à la tête du pays, les dirigeants actuels ayant montré leurs limites, pire leurs dérives.

-         L’engagement de l’UDPS et de ses partenaires de l’opposition à instaurer un état de droit, socle de plusieurs dividendes : meilleur climat des affaires, bonne gouvernance…

-         Le respect des délais constitutionnels. Si d’aventure le 6 décembre 2011 advenait sans président élu, monsieur Kabila devrait céder la place aux secrétaires généraux pour une petite transition d’organisation des élections. L’idée en maturation dans l’opposition.

Ces messages ont-ils été entendus ? Oui sûrement. Ont-ils été compris et intériorisés ?

Il appartient  aux différentes structures tant de l’UDPS que des partis partenaires d’en assurer le suivi.

Cheik FITA

Bruxelles, le 28 mai 2011

 

 


TSHISEKEDI FACE AUX ONG par CONGOLAISDEBELGIQUEINFO

CHEIKFITANEWS--ONG-P1015441

LES-COMBATTANTS-CHEIKFITANEWS-P1015512

cheikfitanews-P1015482