badibangaCharles Badibanga vit actuellement à Totonto, après avoir passé six ans aux Etats-Unis. Il dit s’être installé au Canada à la recherche du bien-être.
 
Avant de s’envoler pour les Etats-Unis, Charles Badibanga a exercé à Kinshasa comme vérificateur des impôts à la Direction générale des impôts (DGI).
 
Parlant de son séjour aux Etats-Unis, il indique qu’il a connu d’énormes difficultés d’adaptation, dues notamment à la langue américaine. En plus de ce problème, il affirme que trouver un emploi décent est un «casse-tête».
 
«Nous souffrons. Il y  a des métiers réservés aux Américains. Nous faisons des travaux de manufacture pendant de longues heures en restant debout. Nous sommes parfois appelés à laver les aéroports», se plaint-il.
 
Tout compte, il pense que sa situation à Kinshasa était bien meilleure que ce qu’il vit actuellement en Amérique du Nord.
 
«Je regrette d’avoir abandonné mon travail à Kinshasa. Je pouvais faire carrière au pays, mais c’est comme si je recommençais tout à zéro. J’ai brisé ma carrière pour venir perdre mon temps ici. Tout n’est pas rose», déplore-t-il.
 
Charles Badibanga s’entretient avec Kaki Akiewa.​

http://www.radiookapi.net/2016/04/05/emissions/congolais-de-letranger/charles-badibanga-je-regrette-davoir-abandonne-mon