Il était presque 10H00 que les congolais de Liège se sont mis débout comme un seul homme à l’appel lancé par l’association « Debout pour le Congo » de Damien Tuambilangana et « le Collectif de Résistance pour la Dignité des congolais soutenue par le syndicat belge CSC, les congolais avaient de leur coté abandonné leurs petits boulots pour défendre la cause de la nation congolaise en danger.

Nous étions nombreux pour dénoncer la politique belge en matière d’immigration envers les congolais. Le nœud du problème est surtout lié à l’affaire dite « Zacharie BABABSWE », ce journaliste congolais expert en polémique et gain facile était parmi ceux qui ont encouragé l’immigration pour l’Europe par son émission télévisée dénommée Mputuville, il a pendant plusieurs années filmé les villes européennes pour montrer à nos frères comment la vie était facile en Europe.

Aujourd’hui pour une somme modique de 500 € il est allé filmer les gens qu’il a fait venir en Europe par un discours démagogique dans les centres fermés de Belgique en violation flagrante de droits d’asile, conséquence automatique toute personne filmée est considérée par le gouvernement de Kinshasa comme subversive, du coup les craintes pour être tuée augmente si elle retournait, ce qui n’est pas bon ni pour la Belgique ni pour nous en tant que défenseurs de droit de l’homme.

L’infranchissable est atteint étant donné que la Belgique n’appartient à personne car nous sommes tous des enfants d’immigrés de 1ére, 2me 3me génération même le roi des Belges et sa descendance.

C’était dans une ambiance festivale et en préparation d’une grande manifestation pour le 30 juin à Bruxelles que les congolais ont entonné les nouveaux slogans tels que :

     -l’or du Congo en Belgique, les Congolais en Belgique

     -le diamant du Congo en Belgique, les Congolais en Belgique

     -Louis MICHEL au Congo, les Congolais en Belgique

     -Patrick DEWAEL au Congo, les Congolais en Belgique

     -Willy Demeyer à Lubumbashi, les Congolais à Liège    

Le message était très clair devant l’hôtel de ville de Liège, tout près de la fenêtre du bureau du bourgmestre de la ville Monsieur Willy Demeyer en provenance du Katanga d’un voyage d’affaires pour l’achat d’une concession minière pour l’exploitation maximale de notre sous-sol.

C’est dans ce sens que l’UDPS/Liège informé de ce coup que le pays va encore subir avait tenu à marcher à coté des congolais pour dénoncer cette politique esclavagiste que soutient tous les partis politiques démocratiques belges.

UDPS Ange PABOLANGI avait tenu à préciser au micro de la RTBF ce qui suit : ce sont les officiels belges qui font les trafics d’êtres humains du Congo vers la Belgique avec les voyages qu’ils effectuent chaque jour vers la RDC sans qu’on nous dise ce que la Belgique gagne de ce marché juteux.

En attendant le ministre belge des finances Didier Reynders et une autre équipe se préparent pour nous ramener toute la famille Mandaila et Bob KABAMBA au mois de Juin. Tel que je connais les européens il n y a rien pour rien, tous les voyages passés, présents et futurs cachent un grand trafic d’êtres humains organisé par les officiels pour bénéficier l’aide de l’ONU

photo_0181

Sur le Boulevard d'Avroy les congolais denoncent l'hypocrisie belge

photo_019

UDPS/Liège Ange PABOLANGI,Stephane NGANDU et DPLC Chicco MUAMBA

photo_020

UDPS/Liège Samy MUSAMPA et Chicco MUAMBA

photo_021

l'ambiance devant l'Hôtel de ville de Liège

photo_023

Nous sommes tous les enfants d'immigrés de 1ere,2me et 3me génération

photo_024

Frère Ize intraitable dans les slogans de la conscientisation

photo_025

Felicitation à l'Eglise de Pasteur PAJO pour sa mobilsation

photo_026

Zacharie BABABASWE le JUDAS Iscariot Congolais

photo_0271

Teddy BOLUMBE membre influent de DPLC

photo_028

Nous sommes les enfants des MAINS COUPEES

photo_029

1+4=Patrick DEWAEL L'AXE DU MAL

photo_030

Nos enfants se souviendront de ce nom

photo_031

le 30 juin on fêtera avec nos frères à Kinshasa

photo_032

Vive le mouvement DPLC pour une forte mobilisation

Nous ésperons que les congolais du pays se preparent de la même manière comme leurs frères de Belgique.

Samy MUSAMPA BATENA BABO UDPS/Liège