RDC: des morts après des affrontements entre étudiants et policiers à Kinshasa


Mis en ligne le 13/01/2011 à 19h50

Des affrontements entre étudiants congolais et la police ont fait de un à six morts jeudi sur le campus de de l'université de Kinshasa (Unikin), ont rapporté plusieurs médias, dont les radio RFI et Okapi et l'agence DIA. Les échauffourées ont débuté après la découverte dans la nuit de mercredi à jeudi du corps d'un étudiant pendu à un arbre entre des logements, la seconde mort survenue presque au même endroit en l'espace d'une semaine dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Les étudiants sont descendus dans la rue pour manifester contre ces morts inexpliquées et réclamer plus de sécurité sur le campus. Ils ont détruit une demi-douzaine de voitures, dont celle du recteur de l'Unikin, et endommagé des maisons de professeurs. Ils ont aussi saccagé le poste de police le plus proche et la maison en chantier du Premier ministre Adolphe Muzito. Selon Radio Okapi, parrainée par l'ONU, la police est intervenue pour procéder à une "opération de ratissage" contre les jeunes du quartier proche de Mbanza Lemba, accusés de pillage lors du soulèvement des étudiants. De nombreux coups de feu ont été entendus jusqu'au moins 13h00 locales (même HB), a ajouté la radio onusienne. Selon la direction de l'université, citée par Radio France International (RFI), trois personnes ont été tuées par balles - une jeune fille et deux jeunes hommes. L'agence catholique DIA a pour sa part fait état de deux étudiants et de quatre policiers tués, citant des témoins joints au téléphone. (GGD) (SLE)